cyclenettaliafrica.png

festival gorée cinéma | cycle nettali africa | 26 & 27 oct.2018


cinéma en plein air | nuit du court-métrage
Oct
27
to Oct 28

cinéma en plein air | nuit du court-métrage

L’appel à films que nous avons lancé pour la prochaine édition du Festival Gorée Cinéma s’est clôturé le 10 septembre.

Nous tenons à remercier l’ensemble des artistes qui ont répondu en nous partageant leurs travaux. Cet engouement nous a permis de recevoir près d’une cinquantaine de proposition, au delà de nos attentes initiales.

Au final, notre choix s’est porté sur quinze de ses travaux que nous avons réuni pour une soirée de projection qui viendra clôturer notre manifestation. 

Ces films sont rassemblés en 4 différents tableaux que nous disposerons sur la toile blanche de notre écran le 27 octobre prochain.


 
goreecinema-saison4
 
ousman'eau-goreecinema-saison4

OUSMAN’EAU, RAFIK DAOUD M’MADI

Documentaire, 7 min

Synopsis: Ousmane, un jeune diplômé s'est lancé dans la vente ambulante d'eau. Cette idée lui est venue avec la penurie d'eau qui sévit a la capitale. Mais les gens comprennent-ils que c'est pour aider ?

Année de création : 2016

Dafik Daoud Mmadi - Goree Cinema - Saison 4

L’auteur

Rafik Daoud Mmadi est un réalisateur et technicien audiovisuel Comoriens. Ses deux premiers courts-métrages Sans Facebook on devient fou et Huile de paraffine ont remporter respectivement le 1er prix des festivals Film Pocket Ocean Indien et Film Pocket Comores en 2015.

benen guiss guiss - goree cinema - saison 4

BENEN GUISS GUISS, UN AUTRE REGARD, OLIVIER TAZANFO TEKO

Documentaire,  20 min

Sans titre.png

Quelques mot de l’auteur : La rencontre avec la jeune Fatou Codou, l’unique femme mécanicienne des engins groupes Motos Pompes dans la ville de Saint-Louis au Sénégal à suscité en moi une énorme curiosité.

Et en explorant sa vie de femme et de mécanicienne je découvre qu’il est possible d’avoir un autre regard pour ces femmes dont les activités seraient encore circonscrites dans certains espaces donnés. Que le potentiel est en réalité en chacun de nous femmes comme hommes.

Année de création : 2018

Diakarta-affiche-goreecinema-saison4

DIAKARTA, MAMADOU MOUSTAPHA GUEYE

Documentaire, 12 min

Synopsis: Portrait d’un jeune sénégalais qui habite à Ziguinchor, et qui gagne sa vie avec un moto taxi.

Année de création : 2018

LDIWR_Affiche_A3_09_LT.jpg
noraphilippe - goree cinema - saison 4
 

LIKE DOLLS, I’LL RISE, NORA PHILIPPE

Documentaire, 28 min

Synopsis: Des années 1840 à 1940, des Afro-Américaines anonymes ont fabriqué des poupées de tissu pour leurs propres enfants ou pour les enfants blancs qu’elles gardaient. Des poupées noires, blessées, oubliées et magnifiques, rassemblées au fil des années dans la collection de Debbie Neff et qui prêtent ici leurs traits d’une expressivité bouleversante aux femmes qu’un siècle d’esclavage, de ségrégation et de racisme a tenté de faire taire. Car loin d’être les témoins muets de leurs souffrances, de leurs rêves, et de leur courage, ces objets habités de tant et tant d’histoires deviennent le temps du film, les intercesseurs d’un discours d’affirmation de soi et de libération. De Sojourner Truth à Maya Angelou, Like Dolls I’ll Rise est traversé par les voix de celles, écrivaines, poétesses, activistes, qui ont sorti de l’ombre l’histoire afro-américaine, tout comme celle des femmes, longtemps ignorées. Les visages, de chair et de toile que Nora Philippe nous donne à voir, ne sont alors plus seulement des fantômes surgis du passé mais des figures de résistance, qui prennent aussi leur sens dans les combats afro-féministes d’aujourd’hui.

Année de création : 2018

 

L’auteure

Nora Philippe est réalisatrice, auteure, productrice et enseignante en cinéma. Ancienne élève de l’Ecole Normale supérieure, elle a réalisé et produit une dizaine de documentaires de création, pour la télévision et le cinéma. Elle a notamment réalisé Les Ensortilèges de James Ensor (2010, 60 min, Arte), Pôle emploi ne quittez pas (sortie en salles en 2014), et ses productions ont été montré dans les festivals du monde entier (Volta à terra de Joao Pedro Placido, ACID Cannes 2015). Elle est également l’auteure de divers ouvrages (Inventer la peinture antique, 2012; Cher Pôle emploi,2015), elle programme régulièrement des cycles de fims dans les universités américaines Columbia, Yale et Princeton, et a été la commissaire et directrice scientifique de l’exposition Black Dolls à La maison rouge, du catalogue et du colloque sur le sujet au Musée du Quai Branly. Elle enseigne la réalisation de film (théorie et pratique) à l’Ecole des Arts-Décoratifs depuis 2012 et a enseigné à Sciences-Po Paris, l’EHESS, et aux Beaux-Arts de Cergy.


 
waru-selection-goreecinema-saison4
 
AFFICHE RIAD avec prix PLUS plus.jpg
The Dance of Amal_goreecinema - saison 4jpg
Ales - Faiçal Ben - gorée cinema saison 4

RIAD AHLAMI, ZINEB TAMOURT

Fiction, 16 min

Synopsis: Hiba, une enfant de 12 ans, est passionnée de façon innée des arts (musique, image et lumière, lecture,…). Ce lieu appelé ‘’cinéma’’ de son nouveau quartier la fascine alors que sa mère lui interdit de l’approcher. Elle transgresse, y entre et …

Année de création: 2017

Portrait Festival - goree cinema - saison4.jpg

Quelques mot de l’auteure : Riad de mes rêves aborde des questions à dimension Humaine.

Dans ce court-métrage, il est question de présenter l’accès à la fin des années 70 de l’héroïne du film, Hiba, au cinéma, comme forme de combat revendicatif pour évoquer – d’une part,  l’accès de la Femme marocaine au cinéma et aux métiers qui s’y rattachent ; et aborder d’autre part, la défense implicite du droit de chaque femme de faire des choix en toute liberté, en être sereine et heureuse, incarnée par Hiba, sa Mère et L’Eclaireuse, et toutes celles qui leur succédèrent.

Le traitement de cette thématique des droits établit indirectement le lien avec un sujet et non des moindres : Le Changement, à savoir : l’histoire de la relation de la société marocaine au cinéma, de sa perception des gens qui y accèdent et surtout la Femme, et de l’évolution enregistrée concernant l’accès de la femme au cinéma entre la fin des années 70 à nos jours.

À partir d’un acte d’enfant (entrée de Hiba au cinéma), le film sert les causes d’hier, d’aujourd’hui et de demain : la revendication des droits, à savoir : le droit au spectacle et divertissement, à la découverte, à la différence, à la vie que l'on choisie de mener, ... comme Hiba pousse les barrières et fait son entrée dans le ‘’Riad de ses rêves’’. Une manière de faire allusion au fait que chacun de nous a son Riad (lieu magique qui évoque le rêve, un domaine de passion,...), doit le suivre et croire que ''réaliser son rêve est possible''. Riad de mes rêves est aussi un film  sur l'Espoir que les choses seront meilleures en terme de vivre-ensemble, de tolérance, d'acceptation de la différence, d'accès aux droits fondamentaux,...et à chacun d'y mettre un peu du sien.

LA DANSE D’AMAL, AL RABIH RAMI

Fiction, 8 min 

Synopsis: Ce n'est pas une danse. C'est Amal qui raconte son histoire à travers une danse orientale. Ses mouvements, ses sentiments et la réaction du public sont une forme de narration pour décrire ce qui lui est arrivé. Forcée de quitter son pays et de se retrouver dans un nouvel endroit, son seul amal (l'espoir en arabe) est qu'une personne voit sa douleur. Que quelqu'un dans le public l'a voit. Sarah semble être le reflet des sentiments d'Amal.

Année de création: 2018

Rami Al Rabih - goree cinema - saison 4.png

L’auteur

Après une Licence Communication de l’Art à la Lebanese American University de Beyrouth, Rami Al Rabih fait ses premières armes en tant que metteur en scène avec sa pièce de théâtre « Femme en guerre » connu sous le nom de «Women in War », jouée au Liban, en Jordanie, en Tunisie et en Turquie. Sa première réalisation vidéo, « Miroir Oh Miroir» a été présenté à l’ Identity Exhibition de la MadeinArt Gallery à Venise. Son film de trois minutes « The Talk », abordant le sujet des mutilations génitales chez les femmes, fut sélectionné en compétition officielle «Paroles des femmes» lors du 19ème Très Court International Film Festival au Forum des images de Paris. Il fut projeté dans plus de 33 villes dans le monde et en compétition dans plusieurs festivals. Son dernier film, « La Danse d' Amal », fait partie de son mémoire de recherche sur le cinéma arabe à l’Université Lumière Lyon 2 et l'École Normale Supérieure de Lyon. Il travaille à l'Institut du Monde Arabe à Paris et fait partie de l'équipe qui relance le Festival des cinémas arabes à Paris. 

ALES, FAIÇAL BEN

Fiction, 15 min

Synopsis: Ales est aujourd’hui prête. Elle est revenue sur la terrasse qu’elle habitait autrefois avec sa mère, pour enfin se libérer du souvenir traumatique de cet être humain qui lui fit perdre à jamais son innocence. Si son mutisme ne lui a jamais permis d’exorciser cette blessure, c’est sa force intérieure qui l’a guidée jusqu’à ce jour de rédemption et lui permettra de retrouver la paix.

Année de création: 2018

Photo Faiçal Ben N&B.jpg

Quelques mots de l’auteur : Au Maroc, même si les chiffres ne sont pas viables tant beaucoup de violences sont passées sous silence, environ une cinquantaine d’enfants par jour seraient victimes d’abus sexuels. Si je reconnais que les médias osent de plus en plus de parler de cette dérive sociale et que notre système juridique et pénal est en train d’évoluer, le viol, et encore plus la pédophilie, restent malheureusement tabous. J’ai choisi d’en parler d’abord pour rappeler l’ampleur de cette réalité malgré le peu de témoignages et le manque de pouvoir de défense de ces victimes dans notre pays, et que cela peut arriver à n’importe qui, n’importe où et n’importe quand. (…) « Ales », signifie d’ailleurs être humain en Amazigh. Si j’ai nommé la petite fille du film « Ales », c’est pour suggérer l’universalité du sujet traité.  J’ai ainsi souhaité partager une souffrance qui touche des millions de femmes et enfants dans le monde. Ce que vit cette petite fille qui deviendra femme, pourrait être transposé n’importe où ailleurs. L’important c’est le message de ce film, qui j’espère contribuera à son échelle à une prise de conscience collective, et à unir justement les êtres humains contre la souffrance qu’ils s’infligent entre eux et à eux-mêmes. 

 
AFFICHE ORDUR - goree cinema - saison 4.jpg
BETTY JAZZ affiche copie.png
 
 

ORDUR, KANDJI MOMAR TALLA

Fiction, 15 min

Synopsis: Kader, un agent de recouvrement, voit sa vie basculer du jour au lendemain quand il perd son vieux sac contenant de l’argent appartenant à sa patronne. Dans ses recherches, il découvre l’univers à la fois dramatique et féérique de Mbeubeus, le grand dépotoir d'ordures de Dakar où il fait la rencontre de Ggnilane, une récupératrice d'ordures qui réussit à le recycler.

Année de création: 2018

kandji photo .jpg

L’auteur

Momar Talla Kandji  a suivit des cours de réalisation  à l’école  CINE BANLIEUE  de Dakar en 2012. Il est 1e assistant réalisateur sur le film  LA PLAIE du cinéaste sénégalais  Moly Kane, sélectionné au festival de Cannes  2018, et  Noir sur Blanc  de Samba Diao.

Il est 2e assistant réalisateur sur le film DEM DEM de Pape Bounama Lopy, Christophe Rollin et Marc Rechia.   ‘’Tani d’argent’’ au festival de Carthage édition 2017.

 En 2014,  il réalise avec ses camarades leur film de fin d’études intitulé  LINGUERE.  

ORDUR est son premier film de court métrage fiction réalisé en 2018.

BETTY JAZZ, ARMANDE LO

Fiction, 9 min

Synopsis: Mame Betty Diagne est une femme passionnée de musique, mais, à cause de sa réserve et de son extrême timidité elle n’a jamais sauté le pas pour vivre sa passion. Enfermée dans une routine quotidienne elle vit dans un monde à part avec un style vieillot qui ne l’a met pas en valeur. Secrétaire de bureau, et éternelle solitaire elle a toujours étouffé sa passion et n’a jamais envisagé de s’ouvrir aux autres. Tout se passe dans sa tête, elle rêvasse beaucoup et transforme souvent les bruits qui l’entourent en une belle mélodie. 

Elle est très inspirée des chanteuses de jazz et de blues des années 30 ce qui explique son incompatibilité avec le monde moderne qui l’entoure. 

Mais sa vie va changer lorsqu’elle voit affiché à l’entrée d’un bar « Urgent recherche chanteuse de jazz »…

Année de création : 2018

armande lo - betty jazz - goree cinema - saison 4

L’auteure

Armande est née à Dakar ; elle a grandi à la sicap Baobab sur l’avenue Bourguiba depuis sa naissance.

Elle a fait des études en gestion des entreprises et des administrations, en gestion de projet et en entreprenariat. Passionnée de musique et de cinéma, elle a intégré plusieurs chorales et chœur de Dakar
Au cinéma, elle a joué dans quelques séries, court métrage et spot publicitaires avant de réaliser son premier court métrage lors de la dernière formation cinématographique organisé par cinéwax intitulée Kino téranga. Cette formation a ainsi donné naissance en Mars 2018 à « Betty Jazz » un court métrage fiction de 9mn22s dont Armande LO est l’auteur et la réalisatrice.

 

 
transformer le reel — goree cinema - saison 4.png
 
Gardienne - Djibril Drame - goreecinema - Saison 4

GARDIENNE, DJIBRIL DRAME

Experimental, 12 min

Synopsis: Ce travail interroge les structures narratives traditionnels en entrelaçant les histoires de Muluken et Lukas, deux frères et soeurs, avec celle de Israel Dejene, fondateur de Megabiskate — ceci afin de dresser le portrait de la vie à Entoto. Dans ce récit, Muluken enseigne le skateboard à son frère et il parvient à s’extirper d’un cycle de pauvreté et de déclin. En parallèle, le travail et la philosophie de vie d’Israel Dejene montre comment son amour pour le skateboard l’a conduit à s’engager pour les jeunes de sa communauté.

Année de création: 2016

Quelques mots de l’auteur: Qui sont nos gardiennes, qui sont celles qui nous protègent, nos boucliers contre les maux de la société...? Eh bien, nos soeurs, nos mamans, nos femmes, nos filles, nos amies, nos collègues. La "Gardienne" dans ce film est Muluken, la grande soeur à Lukas, ce jeune de Shromeda dans la banlieue d'Addis Abeba, Entoto. Manquant d'activités, le jeune Lukas se retrouvait souvent dans de sales draps. A chaque fois, c'est sa grande soeur, Muluken qui venait à la rescousse. Hyper creative dans sa pédagogie, Muluken décida de lui acheter un skateboard. Ce qui amena de l'espoir dans la vie de Lukas. C'est la partie fiction du film. L'autre partie du film raconte l'histoire d'Israel Dejene, le fondateur de Megabi Skate, un centre de skateboarding et de développement personnel pour l'Enfance.

Djibril Drame - Goree Cinema.JPG

L’Auteur

Djibril Drame est un artiste visuel, curator et réalisateur Sénégalais établi à Los Angeles depuis 2016. Diplômé en journalisme et communication, Djibril dirige une société spécialisée dans l'Image, DM Media. En 2016, Djibril participe à son premier projet de cinéma Le Talibé et Moi en qualité de réalisateur. Un film qui a été au New York African Film Festival en Mai dernier. En février 2017, il sort Gardienne qui fait son petit bonhomme de chemin. Tourné à Addis Abéba, Gardienne fait partie d'un festival itinérant " Time is Love", "Nothing but the Wax" à Paris et Chale Wote à Accra. 

AFFICHE AFRICA RIDING goree cinema.jpg

AFRICA RIDING "MODOU", ELISABETH GOMIS & AURELIEN BIETTE

Documentaire, 7min

Synopsis: Sur des trottoirs cabossés, des places désertées, le long des routes cahoteuses ou des pistes ensablées, Africa Riding part à la rencontre des riders de Dakar à travers le parcours de Modou, un autoproclamé "ARTiviste" qui fédère autour de lui une communauté de jeunes skaters en appelant à un nouvel ordre social et culturel pour une jeunesse sénégalaise maîtresse de destin

Année de création : 2018

Liz Gomis - Goree Cinema - Saison 4.jpg

L’auteure

En 2004, Elisabeth Gomis débute sa carrière professionnelle chez Radio Nova en tant que chargée de communication, pour ensuite se tourner vers la production de spectacles chez Garance Productions/Elysée Montmartre. Après deux années passées à renforcer la stratégie de communication des artistes du catalogue, elle s'envole tour à tour pour Montréal, puis New York, où elle travaille pour le magazine de musique Wax Poetics, et enfin Sao Paulo.

C’est en 2017 qu’elle se lance dans l'écriture et la production de programmes web et TV à destination de l'Afrique et sa diaspora, en lançant « Africa Riding » une série de documentaires courts tournée au Ghana, en Ouganda, au Sénégal etc au Rwanda, co- produite par Arte France (Diff: Janvier 2019). Il est question dans cette série de suivre 8 jeunes participant localement à créer un nouvel ordre social et culturel par le biais des sports de glisse.

ONESTMALADE.jpg

ON EST MALADE, COLLECTIF ON EST MALADE

Experimental, 5 min

Synopsis: Pendant la RAW ACADEMIE session 3 sous la direction du Journal Rappé, Freya et Tabara se sont rencontrées. À la base elles faisaient des recherches sur le Hip Hop. Marchant de plus en plus dans la ville de Dakar, elles ont fini par aborder les autres au tour du son expérimental. L'objet trouvé chez le menuisier, le mécanicien ou ramassé dans la rue devint une source de création sonore et de conversation avec l'autre, celui que l'on ne connait pas.

Année de création: 2017


photo Collectif OEM - Goree Cinema - Saison 4.JPG

Les auteures

Tabara Korka est une chercheure et créative sénégalaise. Elle a participé à l’ouvrage collectif “Politisez-vous!” avec 9 autres jeunes sénégalais. Elle y a abordé la présence-absence des femmes dans la politique au Sénégal. Elle s’intéresse aux arts de la performance. Pendant la 13e biennale des arts de Dakar, elle a été membre de la Commission OFF et a participé à l’exposition performative “maGma” avec d’autres femmes. Elle est chercheure assistante à RAW Material Company, centre dans lequel elle a formé le Collectif 0n est malade avec Freya Edmondes pendant la RAW Académie Session 3 sous la direction du Journal Rappé en 2017.

Freya Edmondes est une parolière improvisatrice, productrice de rythmes et artiste visuelle, connue pour son interprétation solo d'Elvin Brandhi et ses performances, interventions publiques et sorties sous le nom de Yeah You, le duo pop improvisé père-fille dédié à la musique partout et à tout moment. Elle a été membre de la troisième session RAW Académie Session 3 sur Les Cinq Éléments, où elle a lancé ce collectif de recherche basé sur la pratique «0n est Malade» en collaboration avec Tabara Korka Ndiaye. En 2017, elle a reçu un prix PRS Oram pour musiciennes innovantes; une partie du prix comprend une commission pour produire de nouveaux travaux à l'atelier radiophonique de la BBC. En 2018, elle a été résidente pendant trois mois à Haven For Artists, Beyrouth, travaillant sur les sons de la ville.


 
nettali-goreecinema-saison4.png
 
Affiche Maty goree cinema saison 4.jpg
Gifts from babylon - goree cinema - saison 4.png
affiche xaax gorée cinéma saison 4

MATY, AMATH NDIAYE

Fiction, 13 min

Synopsis: Dans un état pitoyable, Laay purge sa peine de prison pour le double meurtre de sa femme Maty et de son amant.

Il se retrouve coincé dans un monde de délire où se mêlent illusions et souvenirs.

Son seul rêve est de sortir de cette prison pour se suicider et chasser du coup les

fantômes de ses victimes qui le hantent.

Année de création: 2017

amath ndiaye - goreecinema - saison 4

Quelques mots de l’auteur : Réalisé en 2017, le film a lancé le projet de la structure de production « Obelus Film & Animations Studio » qui consiste a réalisé des films sous le concept du « Cinéma de demain ». Il s’agit de faire de faire des films de qualité avec « Zero buget ». L’objectif est de regrouper des jeunes passionnés de cinéma sans appui ni financement. Maty est donc un film qui rentre dans le cadre de ce projet. 

GIFTS FROM BABYLON, BAS ACKERMAN

Fiction, 24 min

Synopsis: Lorsque Modou, un jeune migrant d’Afrique, retourne chez lui après cinq ans de vie clandestine en Europe, il reste hanté par le trauma de son périple. Gifts from Babylon est un court-métrage qui explore l'impact psychologique de la migration au  travers du regard d'un jeune Gambien. Le film capture les luttes internes du personnage ainsi que sa réadaptation à  son environnement de naissance.

Année de création: 2018

bas ackermann - goreecinema saison 4.png

L’auteur

Bas Ackermann (1979) est un directeur artistique et cinéaste hollandais. Il est notamment l’auteur du très acclamé film documentaire Welcome to the Smiling Coast (2016). Ce dernier fut projeté pour la première fois lors du Pan African Film Festival de Los Angeles et a depuis été diffusé dans près de 40 festivals. Son nouveau travail Gifts From Babylon est selon lui une suite logique dans son effort artistique pour la défense des droits humains.

XAAX, OUSMANE MAJHA SARR

Fiction, 6 min

Synopsis: Martin, un journaliste chevronné, est irrité par les agissements des « tout-puissants ». Il décide d’écrire un article sur l’ivresse du pouvoir, la libertéd’expression et la libertéde la presse. L’article fait écho. Martin se retrouve dans le viseur des « tout-puissants ».

Année de création: 2018

View Event →
concert | joe presente ferñent mën na taalug daay, poèsie chantée
Oct
27
8:30 PM20:30

concert | joe presente ferñent mën na taalug daay, poèsie chantée

  • Maison Goree Cinema Ile de Goree Senegal (map)
  • Google Calendar ICS

Il y a trois ans, Joe montait pour la première fois sur la scène de nos ciné-concerts en ouverture à notre seconde édition. Depuis, sa musique grandit en même temps que le festival ne cesse d’evoluer.

Son nouveau projet musical, qu’il presentera lors de notre soir de clôture, a été suivi de très près par nos soins et se veut un hommage à la poèsie wolof. En allant puiser dans le recueil de poèmes TÉEREBTÀNNU TAALIFU XARE SENEGAAL, il prête sa voix et son cri mélodieux aux chantres du Front Culturel Sénégalais. Le 27

octobre au soir, ses chants rempliront les allées de l’île-mémoire ainsi que les âmes qui s’y promènent.

View Event →