Test.jpg

pour la reconquête de nos publics

 pour la reconquête de nos publics

 

Avec la révolution numérique, les supports des  films et les supports de projections ont été bouleversés. La chaine de production et de diffusion à travers des mues successives est aujourd’hui complètement numérique.

Toutes les grosses ou petites productions sont aujourd’hui réalisées et diffusées aux normes 4K (4096 x 2160) ou 2K et les caisses de bobines de  films sont remplacées par des cartes mémoire DCP dont la taille et le poids sont égaux à ceux d’un iPhone.

Au Sénégal, nous subissons de plein fouet cette nouvelle fracture numérique car sans ces équipements, il est - même si nous avions des salles de cinéma – impossible de voir l’essentiel de la production cinématographique internationale.

A l’heure où de grands groupes des industries culturelles intensifient la reconquête de nos publics, nous estimons que nous devons travailler à mettre debout notre cinéma et contribuer ainsi au développement de notre pays, et de notre continent.

La mise en œuvre de notre démarche qui vise la diffusion des  films dans les nouvelles normes numériques et l’encodage des  films africains dans ces mêmes normes afin qu’ils puissent être présents dans les circuits de distribution, serait une façon remarquable de façonner notre production culturelle.