Depuis maintenant trois ans, le Festival Gorée Cinéma accueille les cinéphiles et spectateurs curieux. Nos désormais fameuses projections en plein air - les pieds dans l’eau - ont su trouver un public et s’inscrire dans le paysage culturel d’une île mémoire qui mérite que l’on s’investisse pour la mise en valeur de son patrimoine. 

Aujourd’hui, alors que nous nous apprêtons à lancer des actions pour la relance de l’industrie cinématographique en Casamance, avec la construction du complexe cinématographique Alin Sitöe Jaataa, il nous est apparu comme une évidence de tenter de reproduire l’expérience goréeenne en l’embarquant sur les rives de Ziguinchor.

Notre festival est le cœur d’un dispositif d’entrepreneuriat social et culturel pour l’essor de l’industrie et de la création audiovisuelle au Sénégal et en Afrique. Cette troisième édition est donc l’occasion de partager ces nouvelles aventures cinématographiques que nous esquissons. Elle sera aussi un moment de célébration d’une tradition cinématographique africaine, de celle qui se tient dans notre dos, comme de celle qui ne cesse de croître et de s’étendre par delà les frontières et embrasse toutes les cultures.