Hommage au cinéma

d’Ababacar Samb-Makharam

« Le Jom c’est la dignité, le courage, le respect, c’est l’origine de toutes les vertus. Une certaine beauté du geste, la fidélité à l’engagement, le respect d’autrui et de soi-même. Le Jom nous protège de l’absurdité de la vie. Il nous interdit de mentir, d’avoir peur. Il nous éloigne des humiliations. » 

Ababacar Samb-Makharam est un cinéaste toujours à la quête de l’homme. De la problématique du retour - non pas d’un simple retour physique, mais du retour spirituel - posée dans Et la neige n’était plus, à celle de la dignité qui n’appartient qu’à ceux capables de se tenir debout qui transparaît dans Kodou et Jom, Samb part à la découverte de lui-même. Et dans cette quête, par le prisme et le drame de sa camera, il met à nu la psychologie de tout son peuple. Pas son esprit ou sa mémoire collective, mais les affects et agencements qui les constituent individuellement. L’œuvre de Samb, c’est un cinema au singulier. 

Ababacar Samb-Makharam n’était pas un cinéaste qui faisait des films en dehors de son propre mouvement, de son propre devenir. A chaque étape de sa vie de manière parfaitement sincère, il a traité une question qui l’interpellait de façon existentielle. L’auteur se confond dans son œuvre avec ses préoccupations les plus intimes. 

Nous avons donc voulu rendre hommage au cinéaste et son œuvre, à l’occasion des 30 ans de sa disparition. Cette rétrospective, nous la voulons sans artifices inutiles. Simplement l’occasion pour le spectateur, face à nos toiles blanches en plein air ou autour de la table de nos diisoo cinema, d’aller à la rencontre de lui-même. 

Ainsi le Gorée Cinema reprendra le temps d’un soir d’octobre, ses apparats de festival.

 

Pour cet hommage, nous proposerons notre programmation dans deux villes — notre traditionnel #GoréeCinéma en plein air sur la Grand'Plage, et un nouveau dispositif sur les berges de la belle Saint-Louis, le #SaintLouisCinéma. 

trois films en rétrospectives, deux lieux historiques, le souvenir d'un homme

 
 
#Samb.jpg

rendez-vous le samedi 7 octobre 2017

 

 

 

 
 

La rétrospective 

@gorée x @saintlouis

 

 

projections - concert - diisoo

 

Diisoo Cinéma - atelier de discussion

 

#Gorée Cinéma

Maison Gorée Cinéma - 15h

Le Diisoo Cinéma, est une occasion de penser le cinéma et l’Afrique. En parallèle de chacune de nos projections, le Diisoo propose d’augmenter le regard qu’un cinéaste porte sur un sujet, par une réflexion et un débat qui réunit différents acteurs du monde culturel panafricain.

Pour cette édition spéciale consacrée à Ababacar Samb Makharam, nous avons choisi de réunir une série d’intervenants qui aborderont à la fois l’esthétique de l’œuvre du cinéaste et les problématiques qui la traversent. 

La réflexion menée sera donc un fil tendu qui tissera un discours sur la construction des identités des peuples noires. Celles-ci sont en perpétuelles tensions avec les différentes territorialités qui les accueillent et ont la dure tâche de produire des devenirs qui comprennent et fassent sens d’une histoire où la domination occidentale n’a eu de cesse de leur donner le rôle et le visage d’une insurmontable altérité. 

Comment alors être soi, et faire siennes des valeurs que les cadres sociaux actuels ont tendance à figer dans l’espace et le temps ? 

 

 
 

Concert

@gorée

 

#goréecinéma